La Notion des Classements.

La procédure des classements dans les diverses régions de France.
Champagne - Alsace - Bourgogne - Bordeaux



Le classement en Champagne

Champagne (AOC)
Le champagne, également appelé vin de Champagne, est un vin effervescent français protégé par une appellation d’origine contrôlée, dont la réglementation a nécessité plusieurs siècles de gestation. Son nom vient de la Champagne, une région au nord-est de la France. La délimitation géographique, les cépages, les rendements et l'ensemble de l'élaboration du champagne sont les principales spécificités de l'appellation.
Boisson devenue synonyme de fête ou de célébration. Il bénéficie d'un prestige reconnu dans le monde entier,  en 2011, le marché ayant atteint 4 milliards d'euros, avec près de la moitié du chiffre d'affaires réalisée à l'export marqué par une forte progression en valeur et en volume. Elaboré essentiellement à partir de trois cépages : le pinot noir (raisin noir), le pinot meunier (raisin noir) et le chardonnay (raisin blanc). Le vignoble de Champagne  produit surtout des vins blancs mousseux, avec un large éventail de cuvées, spéciales ou non, de millésimes et de flaconnages variés.
Le classement
En champagne se sont les terroirs qui son classés et déterminés en trois catégories : (cru ou village) Grand Cru, Premier Cru et les Autres Crus. Ce classement permet aussi de déterminer la valeur des prix à payer au propriétaire de vignes pour son raisin. les 100 % correspond au Grand Cru dont l'acheteur paye 100 % du prix de référence. Pour le Premier Cru l'acheteur paye 90 à 99 % du prix de référence de raisin. De 80 à 89 %, les terroirs non classés. Autrefois, le classement allait jusqu'à 60 %. Sur les 319 crus que compte l'aire de production du champagne, seuls 17 ont droit à l'appellation Grand Cru et 42 à celle de Premier Cru. La qualité s´explique par plusieurs critères, à savoir : des sous-sols crayeux, la déclivité des coteaux, son exposition et les cépages ( pinot noir, chardonnay).
En 2010, le prix de l'hectare de vigne dans la région de la côte des Blancs s'est marchandé en moyenne à 1 500 000 euros.
Les zones
La montagne de Reims (département de la Marne) : le cépage dominant y est le pinot noir. Dans les caves de la montagne de Reims reposent des champagnes réputés pour leur puissance, leur charpente et leur noblesse.
La vallée de la Marne (Marne, Aisne et Seine-et-Marne) : Le cépage dominant y est le pinot meunier. Les champagnes de la vallée de la Marne, grâce à leur grande diversité, possèdent un séduisant bouquet, du fruité et une grande souplesse.
La côte des blancs (Marne) : ici, un cépage unique règne en maître : le chardonnay. La craie affleurante y est partout, véritable réservoir d'eau et de chaleur des sous-sols. La Côte des blancs donne naissance à des champagnes prisés, empreints de vivacité et d'esprit, aux arômes légers et délicats, symboles de finesse et d'élégance.
Le vignoble de l'Aube, sur la côte des Bars (Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine dans l'Aube) : y sont principalement plantés de pinot noir. Les champagnes de la Côte des Bars sont des vins de caractère, à la belle rondeur et aux arômes complexes.
Sur un peu plus de 33 500 hectares de vigne au total, c'est le vignoble le plus septentrional de France avec 60 à 80 jours de gel par an. Il doit sa richesse à son morcellement, chaque village constituant un cru, c'est-à-dire le produit d'un terroir et d'un climat ; il existe 302 crus. Les plus grandes caves de champagne se trouvent à Epernay et à Reims.
En 2014, l'aire géographique de l'AOC Champagne est composée de 635 communes, dont 319 pour la production de raisins, réparties sur les 5 départements de la Marne (51), de l'Aisne (02), de l'Aube (10), de Seine-et-Marne (77) et de la Haute-Marne (52).

Mercurey village
Mercurey village

La notion de 1er Cru ou de Grand Cru en Bourgogne

Le classement en Bourgogne est basé sur une hiérarchie des appellations régionales et communales. Exemples d'appellations régionales : Bourgogne, Passetoutgrain, Haute-Côte-de-Beaune. Exemples d'appellations communales : Meursault, Volnay, pommard, Nuits-Saint-Georges... Pour les 1er crus ou grands crus est joint à l'appellation le lieu-dit ou climat. Exemple de 1ers crus : Vosne-Romanée 1er Cru Les Suchots, Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Perrières.. les grands crus : Gevrey-Chambertin - Chambertin Clos de Béze.

Alsace route des vins
Alsace route des vins

Classification des vins d'Alsace

En Alsace, ce sont les cépages qui font l'appellation du vin, et par conséquence le sujet de la classification auquel est joint le climat ou lieu-dit, exemple dans la région de Ribeauvillé : Alsace grand cru Geisberg - Riesling. Seuls 4 cépages sont autorisés dans l'A.O.C. Alsace Grand Cru : le riesling, le gewurztraminer, le pinot gris et le muscat d'Alsace. 51 terroirs strictement délimités et protégés par une réglementation rigoureuse permettent aux arômes les plus rares de s'épanouir. Les vins issus de ces terroirs bénéficient de l'appellation A.O.C. Alsace Grand Cru. L'Alsace est un vin uni cépage et non un vin d'assemblage.

Durfort-Vivens Cuvier
Durfort-Vivens Cuvier

Les classements des vins de Bordeaux

Initier le lecteur aux divers classements pratiqués dans les régions vinicoles de Bordeaux devient un procédé plus corsé. Tout d'abord, il n'existe aucun classement des diverses appellations entre elles, ce qui est normal et même impossible à réaliser. Les classements existants ont été effectués par région et même dans certaines régions à l'intérieur d'une même appellation.

Il existe actuellement quatre classements officiels à Bordeaux.
Le classement de 1855, qui s'applique aux vins du Médoc, aux vins de Sauternes - Barsac et un cru de Graves.
Le classement des Graves, qui à fait l'objet des arrêtés du 7 août 1953 et révisé par celui du 16 février 1959 (vins blancs et rouges).
Le classement de Saint-Emilion, qui à fait l'objet du décret du 7 octobre 1954 et ensuite de divers arrêtés.
Le classement des crus Bourgeois du Médoc, qui à fait l'objet de l'arrêté ministériel du 17 juin 2003.

d'Angludet château
d'Angludet château

Les Crus Artisans.

En dehors de ces classements, il y a encore la dénomination des "Crus  Artisans", qui attribue la valeur de l'homme à ce qu'il fait.
L'étymologie même des mots  distinguent la notion d'artisan de celle d'ouvrier. L'artisan est un ouvrier, mais l'ouvrier n'est pas un artisan. C'est-à-dire qu'à l'oeuvre on connaît l'artisan, qui indique un homme exerçant un métier considéré comme art mécanique.
Le terme " cru artisan " trouve sa source dans la classification coutumière antérieure au XIXe siècle qui distinguait, au sein des vins du Médoc, les " crus bourgeois", les " crus artisans " et les " crus paysans " selon le statut social du propriétaire du vignoble.
Une dénomination qui à été délaissée suite aux crises des années 30 et des guerres. Cette distinction est relancée suite à la création d'un syndicat des "crus artisans" du Médoc en 1989. Regroupant les exploitations autonomes de petite et moyenne taille dont le propriétaire est actif à la conduite de son vignoble, produisant des vins d'A.O.C. avec mise en bouteille au château.
La réglementation européenne autorise en juin 1994 l'inscription  "cru artisan" sur l'étiquette principale. Il obtient l'approbation du règlement de son classement par arrêté ministériel en 2002. Sa première homologation publiée dans le journal officiel de France datant de 2006 donne le droit à 44 vignerons d'utiliser cette dénomination à compter du millésime 2005, dont ils en ont l'exclusivité. Complétée en 2012,  elle promeut 6 nouveaux domaines, ce qui porte le nombre à 50 propriétés classés "cru artisan". Tous les 10 ans, on révisionne cette liste afin d'en assurer la bonne qualité des "crus artisans" et d'intégrer d'autres vignerons méritants.

d'Agassac château
d'Agassac château

La procédure des classements

Pour les vins de Bordeaux, les classements sont basés sur une hiérarchie des vins et non sur une hiérarchie des appellations régionales et communales comme dans le Bourgogne. Ces classements sont pratiqués par région, dont le Médoc à l'originalité d'en posséder plusieurs. Il y a donc aucun classement qui regroupe tous les vins du Médoc et de ce fait, il n'existe aucune hiérarchie logique et concrète. C'est confus, indécis et imprécis. La dénomination "cru artisan" qui existe depuis plus de 150 ans, officiellement reconnue par l'Union Européenne en 1994, désigne des vins dans les huit appellations du Médoc, produits par de petits domaines viticoles familiaux. Ainsi que les termes de classification, "crus bourgeois" et "crus paysans" trouvent leur source au XIXè siècle, au sein des vins médocains, selon le statut social de son propriétaire. Il y a ensuite la publication du classement 1855, surnommé les grands vins, qui remettra en cause ces classifications antérieures.

Depuis 1855, les qualités respectives des différents vins du Médoc ont évolué et son classement ne reflète donc plus leur juste valeur historique. Pour remédier à cette lacune, les producteurs et négociants du Médoc ont proposé en 1932 une distinction nouvelle, appelée à devenir le classement des "crus bourgeois". Cette mention pouvait être facultativement apposée sur les bouteilles par les vignerons ayant obtenus cette note honorifique. Les révisions de cette mention en 1966 et en 1978 ont permis d'aboutir à un classement officiel reconnu par l'Etat français. Revues en 2003, il est devenu le classement officiel des "crus bourgeois" pour les huit appellations du Médoc, par l'arrêté ministériel du 17 juin 2003 homologuant le premier Classement Officiel des "crus bourgeois du Médoc". Le classement sera d'application aux vins produits à partir de la récolte 2003 et portant sur une hiérarchie de 3 catégories, à savoir : cru bourgeois exceptionnel, crus bourgeois supérieur et cru bourgeois,

Le 27 février 2007, ce classement est annulé par la Cour Administrative d'Appel de Bordeaux. Feu Thierry Gardinier, président de l'Alliance des crus bourgeois à l'époque et propriétaire du château Phélan-Ségur, négocie avec les pouvoirs publics un nouveau statut et obtient du ministère de la consommation et de l'agriculture la reconnaissance de la mention "cru bourgeois". Ce qui présente un label de qualité décerné chaque année aux châteaux en ordre avec l'épreuve au lieu d'un classement hiérarchique comme c'était le cas précédemment lorsque qu'il distinguait les crus exceptionnels, les supérieurs et les bourgeois. Beaucoup de propriétaires déçus de ce revirement ont décidé de ne plus participer à ce nouveau système, se contentant de rester dans le souvenir de l'ancien.

Comment comparer, en 2014, un "cru bourgeois" avec un "cru artisan" ou un "cru classé" en 1855 pour déterminer lequel est supérieur à l'autre, sachant que chaque année le vin se réinvente et nous surprend davantage. Tout ces classements de qualités ne représenteraient rien sans l'expérience des viticulteurs et de leur équipe qui approfondissent, décennie après décennie, leur maîtrise à l'élaboration de leur cru pour donner naissance à des vins nobles, racés, authentiques. Ces vins portent l'empreinte de leur travail et l'origine de leur région, commune ou lieu dit. Ce savoir-faire inimitable s'est constitué patiemment peu à peu au fil des ans et enrichi par chaque nouvelle récolte. C'est précisément ce qui fait la spécificité et la grandeur de leur vins. Ainsi, il vaut mieux connaître le propriétaire, le producteur-éleveur et son équipe que son classement. Car c'est bien cette équipe qui élabore le vin et la valeur de son nom. Ce qui prouve bien qu'au départ d'un nouveau millésime, il n'y a pas de grand vin ou de petit vin, mais seulement du vin qui sera grand ou petit, selon la réussite du savoir-faire de son propriétaire et de son équipe.

Retour Chais-et-Vignes
Retour Chais-et-Vignes




L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Dimanche 8 Février 2015
Adelin Pâques
Lu 1186 fois

Médoc | Libourne | Graves | Bourgogne | Rhône | V.Blancs | Le Cellier | Classements | Régional | Vigne et Vin | Domaines | Presse | Librairie | Archives | Confidences


Infos XML
Reportages et chroniques au sujet du vin, la vigne, les châteaux et domaines. Informations et presse sur l'actualité des régions viticoles, appellations, vendanges, dégustations et classements. Avis et suggestions d'orientation dans la selection des vins.